Budget du Québec 2015-2016 : Un budget austère sur le dos de la population et du communautaire

Communiqué. Montréal, le 26 mars 2015. Les organismes communautaires autonomes du domaine de la santé et des services sociaux (OCASSS) sont consternés par le budget 2015-2016. En plus de n’annoncer aucun rehaussement pour les organismes, ce budget met de l’avant des mesures d’austérité qui affecteront encore davantage les personnes à moyens et plus faibles revenus qui les fréquentent. Au lieu d’augmenter les revenus par des mesures fiscales progressives, tel que le réclame la population, le gouvernement force l’équilibre budgétaire en coupant les services publics. Les OCASSS, actifs dans la campagne « Je tiens à ma communauté > je soutiens le communautaire », dénoncent ces choix budgétaires et continueront de se mobiliser afin que le gouvernement protège les acquis sociaux québécois.

Loin d’être « responsable », le budget 2015-2016 annonce une série de mesures d’austérité. Limiter la croissance des dépenses pour la santé et les services sociaux à 1,4% aura  inévitablement des conséquences néfastes pour la population.

Pour soutenir les 3000 organismes communautaires du domaine de la santé et des services sociaux, le gouvernement ne prévoit que 1% de croissance. Ce montant ne couvrant que la variation de l’Indice des prix à la consommation, les groupes seront encore dans la précarité; le tiers des groupes ne disposeront toujours pas d’une subvention suffisante, ne serait-ce que pour louer un local et embaucher une personne ou deux.

« Déjà, les Québécoises et les Québécois subissent les compressions dans les services publics, dans le développement régional, et des coupes dans les programmes sociaux; le budget présenté ne fera qu’aggraver la situation  » souligne Mercédez Roberge, de la Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires (Table). « Le gouvernement doit arrêter de faire croire à la population que les services ne sont pas touchés ! De plus en plus nombreuses sont les personnes qui cognent aux portes des organismes communautaires. Nous constatons tous les jours que les besoins et la détresse augmentent » continue-t-elle.

Rencontrée le 24 mars, par une délégation de la Table et de la CTROC, la ministre Lucie Charlebois a donné l’assurance qu’elle protégerait les budgets dévolus aux organismes communautaires. Or, une stagnation des budgets représente une perte pour les organismes, et non une protection, puisqu’en plus de leur sous-financement chronique, les groupes doivent maintenant conjuguer avec une hausse importante des demandes et des coûts de fonctionnement, comme la hausse d’hydroélectricité. « Le milieu communautaire, que l’on reconnaît comme étant essentiel, est sous-financé depuis des années ! La situation qui était déjà difficile devient à présent insoutenable » s’insurge Sébastien Rivard de la Coalition des tables régionales d’organismes communautaires (CTROC). « Des groupes se retrouvent dans l’impossibilité d’aider autant qu’ils le voudraient des personnes qui ont faim, qui cherchent un toit, qui veulent cesser une toxicomanie ou qui ont été agressées. Cette situation est inacceptable et elle est répandue, puisqu’il faudrait au moins 225 millions de dollars de plus par an pour combler la différence entre les sommes demandées au MSSS par les groupes et ce qu’ils reçoivent », ajoute-t-il.

« Tout est une question de choix. Le gouvernement a trouvé des fonds pour aider l’économie sociale et les cliniques du Dr Julien. En parallèle, le budget ne contient pas d’indication quant aux engagements liés au plan d’action en itinérance, ni ne précise ce qu’il advient du programme de Soutien à l’action bénévole, programme que le Rapport Robillard proposait d’abolir. Le gouvernement a les moyens de faire autrement, en appliquant les solutions fiscales proposées par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics. Il peut choisir de préserver les services publics et les programmes sociaux et financer adéquatement les organismes communautaires » rappellent les deux co porte-paroles.

Les organismes participant à la campagne « Je tiens à ma communauté – je soutiens le communautaire » poursuivront leur participation aux actions contre les mesures d’austérité.

– 30 –

La campagne « Je tiens à ma communauté > je soutiens le communautaire » est une initiative de la Coalition des tables régionales d’organismes communautaires (CTROC) et de la Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles (Table), lesquels regroupent respectivement 14 tables régionales et 40 regroupements provinciaux. La campagne mobilise, depuis maintenant deux ans et demi, les 3000 organismes communautaires autonomes oeuvrant en santé et services sociaux. Pour plus d’informations : www.jesoutienslecommunautaire.org / facebook.com/JeSoutiensLeCommunautaire / @OCASSS

Une initiative conjointe de

financementocasss@gmail.com

Facebook : JeSoutiensLeCommunautaire

Twitter: @OCASSS

CTROC 581-358-1009  • Table 514-844-1309 • Télécopieur 514-844-2498

Adresse postale: 12-2 de la Cathédrale, Gaspé, QC G4X 1N8

Autres coordonnées